Bonjour Marianne, tu es Directrice Artistique chez TBWA, tu as eu quel parcours ?
Après des études pas très bonnes (redoublée 2 fois) je suis rentrée après la 3ème à Olivier de Serres (ENSAAMA). Après 3 ans j’ai fait les Arts Déco à Paris (ENSAD). Professionnellement Je n’ai fait que 2 agences… ‘Alice’ puis TBWA ou plutôt BDDP puis BDDP/TBWA et enfin TBWA : TBWA (période Vervroegen), TBWA actuellement. En fait plusieurs agences….

Tu as de la famille des contacts proches qui travaillaient dans ce milieu avant d’y entrer ?
Effectivement, mon père était roughman et je l’accompagnais souvent à ses livraisons dans les agences et c’est là où un jour j’ai décidé d’être DA.

Pourquoi vouloir être DA plutôt que rough(wo)man ?
Quand j’avais 14 ans nous avions livré un rough dans une agence, le D.A de l’époque revenait d’un shooting où il était allé au 4 coins du monde, son boulot avait l’air d’être cool, c’est là que j’ai décidé de faire ce métier.

Depuis combien d’années travailles tu dans le milieu de la publicité ?
Hé bien, à peu prés 23 ans……..

Tu travailles avec qui et sur quoi chez TBWA ?
Actuellement je suis seule mais je fais un peu de direction de création sur certains budgets. Je travaille sur à peu prés tout. Je travaille sur de la beauté (Vichy) et en même temps sur McDonald’s ou U ou Monaco ou Nissan…

Parles nous de deux trois choses que tu as faites :
Une campagne pour la principauté de Monaco tout récemment parce qu’elle m’a permis de travailler avec un graphiste et de m’éclater sur la DA.
Un film AIDES pour l’Afrique, qui a été une aventure magnifique et qui m’a donné un Lion à Cannes.
Une campagne SNCF Corail THEOZ où je me suis vraiment amusé. Et quelques films (TGV, Nissan Crossover, La Redoute, Hollywood…)

.

.


Tu fais quelques chose en parallèle de ton métier, une passion ?

Des voyages, un jardin, élever des enfants, de la photo, mon homme et mes amis.

Dans ton métier quel est ton meilleur souvenir ?
Un film pour AIDES projeté dans le grand Audi de Cannes, qui est applaudi par les meilleurs publicitaires du monde lors de la remise des Lions.
Un tournage dans un désert de Namibie…

et le pire ?
Les périodes où l’on ne sort rien, et il y en a quelques unes dans ce métier.

le truc qui t’a fait le plus halluciner ?
Une semaine à New York pour filmer un traveling dans une salade de thon…

ce que tu pensais pas faire un jour ?
Travailler pour de la cosméto.

Quelle est, historiquement, la pub qui t’as le plus marquée.
Plusieurs. Le film Dunlop de Tony Kay, la série de films Honda, Guinness, le projet HBO voyeurisme…

Celle que tu aurais aimé faire ?
Des tonnes…

Tu as des modèles de créas dans la publicité ? des gens qui t’inspire ? Pourquoi ?
Oui évidemment, Mon ancien directeur de création Erik Vervroegen, un talent et un sens de la création exceptionnelle, Jorge Carreño pour son travail de D.A, Remi Babinet pour l’intelligence et la classe qu’il met dans ce métier, des agences comme BBDO New York, Crispin, etc.

Si tu commençais la pub aujourd’hui, tu irais ou ?
Chez les pirates : Fred et Farid.

Avec qui aimerais tu travailler (créas réal photographes illustrateurs…) ?
Des grands réalisateurs comme Glazer, Kleinman et d’autres, des grands graphistes. Ce que j’aime avant tout dans ce métier, ce sont les rencontres et le potentiel parfois inattendu qu’elles recèlent. Des talents divers et variés qui t’inspirent, t’emmènent plus loin en exigeant toujours plus de toi. C’est d’ailleurs la fonction principale d’un bon directeur de création.

Tu vois quoi comme changements entre tes débuts et maintenant ?
La révolution Internet et les logiciels pour travailler. C’est génial, tout est plus rapide et nous avons maintenant une liberté de travail, d’inspiration gigantesque. Quand j’ai commencé, il fallait 2 jours pour faire une pauvre maquette. En fait plus je travaille plus je m’éclate, maintenant il faut les sujets…

Tu penses que le milieu va évoluer de quelle manière ?
Peu m’importe du moment que le talent reste la valeur clef !

Que dirais tu a un team de stagiaire qui veut percer dans le milieu publicitaire ?
Bosse, nourris toi, amuse toi mais surtout ne pollue pas avec des campagnes mauvaises ou laides.