lutge

Bonjour Fred, tu es rédacteur chez Les Gaulois, quel a été ton parcours pro/ tes études ?
BTS Com. Sup de création. Stage à la Young. Taf à Publicis, Ailleurs Exactement, CLM/BBDO, free lance, Saatchi, LEG, les Gaulois.

Depuis combien d’années travailles-tu dans le milieu de la publicité ?
J’ai du mal à les compter maintenant. Disons 15. En années.

Tu as hésité à faire de la pub ?
Non, je ne pouvais pas être footballeur.

Tu travailles avec qui et sur quoi ?
Je travaille avec plusieurs DA. Néanmoins, l’essentiel de mon boulot est effectué avec Nicolas Denis.

Parles nous de deux trois choses que tu as faites :
Je me suis fait toutes les marques de télécom, Bouygues, Wanadoo, SFR. Je suis « coupable » de beaux films (Black Warrior, Wanadoo), et des plus légers (C’est pas fini, SFR).

Mais j’ai aussi pu toucher à des budgets moins contraignants: Nintendo, Total, Mac/Val, Eurostar, Nike, Oui FM, MP2013, entre autre.
Je garde un très bon souvenir de Oui FM, car là, il fallait vraiment se défoncer pour sortir quelque chose (surtout vue ma culture musicale) et, je l’avoue, j’ai aimé avoir la reconnaissance de Gabriel Gaultier .
Il y a aussi cette annonce Nintendo. A l’époque, j’étais stagiaire, j’étais très fier, l’annonce chope des prix dans des bouquins dont jamais je ne pensais avoir une place.

11127944_10152676654581761_1766734929_n

 macval2 macval1 macval
tournesol630 Marseille-A-400x300-2 Marseille-A-400x300-3-1

werun8-550x399 werun4-550x407

Tu fais quelque chose en parallèle de ton métier, des projets ?
J’écris. Enfin je pense à écrire. Des courts qui pourraient devenir aussi des nouvelles, des romans, une série ou du papier peint… De la fiction. Rien bien concret.
Sinon, j’ai un milliard de projets en tête auxquels je n’accorde pas même une seconde pour les réaliser.

Dans ton métier quel est ton meilleur souvenir ? et le pire ?
Mon meilleur souvenir remonte à très loin. Ce fut le jour où j’ai pu voir ma première body copy dans une publicité pour un placement financier La Poste.
Mon pire souvenir : Faire cette body copy.

Le truc qui t’as fait le plus halluciner ? que tu ne pensais pas faire un jour ?
Etre commercial.

Quelles sont les pubs qui t’ont le plus marquées ?
La pub qui m’a vraiment donné envie de faire mon métier est Kiss Kool, « c’est frais, mais c’est pas grave ». Je la regarde encore et elle me fait toujours rire.
J’ai été aussi touché par les pubs de France Télécom de l’époque de Naville et Behaeghel.
La meilleure pour moi reste celle du football.
J’aime beaucoup aussi ce qu’a fait Gabriel sur la RATP. Metro fluide, etc…
Dove Evolution reste ma référence en matière stratégique juste devant IKEA lampe.
Et quand je me sent seul, malade et déprimé je me passe la pub Nike « hurt » et ensuite les pubs ESPN.
Je m’endors avec Harvey Nichols, je me réveil avec le placard de Canal+.

  11128058_10152676651116761_845706234_o





Il y a des modèles de créatifs dans la publicité ? des gens qui t’inspirent ?
La fraicheur de Gaultier. La vision de Xiberas. L’humour de DDB. L’énergie des Pixies. Zlatan.

Et en dehors de la publicité ?
J’aime beaucoup Patrick Modiano (comme beaucoup de monde d’ailleurs). J’aurai aimé écrire Memento et Brazil. J’aime l’art moderne, mais ma culture est bien trop limitée pour en citer un artiste ou m’étendre là dessus. Verratti.

Tu vois quoi comme changement entre tes débuts et maintenant ?
J’ai l’impression qu’on a un peu perdue en fraîcheur, en humour et en insolence. C’est l’époque qui veut ça. J’ai mal quand je vois ce qu’est devenu la 4×3, sans parler de la radio. Ces médias payent-ils l’émergence du Web ou bien la réalité des annonceurs. Les deux sûrement.
Par contre, le web nous aura fait gagné de nouveaux chemins. C’est bien. A nous de les exploiter au mieux. A nous aussi d’en faire un média aussi percutant que pu l’être la 4×3.

Tu penses que le milieu va évoluer de quelle manière ?
Je ne sais pas. Mais je suis très fan de ce qu’a réussit à faire Red Bull. Comment une boisson énergisante est devenue la référence de l’extrême. C’est un modèle à suivre je pense : transformez le consommateur en supporter, fan, amis, l’amener ailleurs… Là, tout le monde s’y retrouve. Le modèle Oasis est plutôt pas mal aussi.
Maintenant, il faudrait que nous arrivions, dans ces territoires de marques tendus à l’extrême à englober la promotion et réalité pécuniaire de l’entreprise sans avoir à travestir l’image construite et la perception de ce nouveau consommateur. La publicité pourrait tendre vers ce modèle. (ou le fait déjà).

Si tu commençais la pub aujourd’hui, tu irais ou ?
Dans une grande agence pour avoir du taf, chez Jésus ou Sid Lee pour bien le faire.
Ou aller chez Oglivy qui semble être une bonne passerelle vers l’international.

Que dirais-tu à un team de stagiaire qui veut percer dans le milieu publicitaire ?
Etre persévérant. Mettre « l’idée » au dessus de tout. Faire des body copy placement financier La poste.

.