Bonjour Didier tu es rédac chez Publicis, quel a été ton parcours ?
Après un Deug Histoire de l’art, un passage en droit puis un en Géographie (oui je me cherchais) je suis rentré à Sup de création Roubaix un peu par hasard et beaucoup parce que j’avais l’impression que j’allais pouvoir mettre à profit toutes ces heures passées en cours à discuter, dessiner, me poiler…

Tu penses quoi des écoles de pub ?
Que Sup de création est la meilleure ! Mais aussi que beaucoup d’entre elles forment à tout et en même temps à rien.
Je vois beaucoup d’étudiants qui sortent de ces écoles sans avoir de dossier pour se vendre en agence. Lorsqu’ils sont motivés et bosseurs, beaucoup se forment en agence, ça reste pour moi la meilleure école (après Sup de créa.)

Tu as de la famille des contacts proches qui travaillaient dans ce milieu avant d’y entrer ?
Ma mère travaillait à la poste, c’est peut-être ce qui m’a donné envie de jouer avec les lettres. Sinon non ils sont dans la vraie vie. Ma grand-mère ne comprend toujours pas pourquoi elle ne me voit pas dans les publicités à la télévision…

Depuis combien d’années travailles-tu dans le milieu de la publicité ?
Je suis rentré en 2000 chez Young & Rubicam sous la direction de Gabriel Gaulthier. Ça fait va faire 11 ans.

Comment es-tu rentré à la Young ?
Je suis arrivé là-bas en stage et j’ai fait mes armes sur Décathlon et Eurostar. Avec des papas prestigieux et bienveillants comme Chifflot ou Royer.

Tu travailles avec qui et sur quoi chez Publicis ?
Je travaille avec Alexandra Offe, ça fait juste un an, mais nous avons trouvé notre rythme de croisière, on se complète pas mal. On travaille sur tous les budgets de l’agence (Renault, Heineken, Sooruz, Orange, Nesquik…)

Moroferal SOORUZ
Renault_Megane_prix Technikart tgv-liens 05.Canal J 5

Avant Alexandra avec quels DA as-tu fricoté ?
J’ai eu pas mal de DA pour plein de raisons, des bonnes et des mauvaises. David Derouet, Rachel Savoie, Pascal Richon ou encore François Michel…

Parle nous de deux trois choses que tu as faites.
Même si tout n’est pas toujours d’un très grand niveau créatif, je suis toujours content de sortir des choses, d’avoir les mains dans le cambouis, de voir dans un magazine une pub que j’ai faite. On travaille tellement souvent pour la poubelle que de sortir des annonces, des films…
Ça donne l’impression de ne pas travailler dans le vent. Mais je suis quand même fier de la dernière campagne Sooruz-Jump réalisé chez Publicis et j’aime bien l’annonce Eram 1er Avril. Aussi parce que pour cette dernière il a fallu se débrouiller pour tout faire. Jusqu’à aller voir Gabriel Gaulthier directeur de Création d’une agence concurrente pour avoir une 4éme de couve dans l’humanité.

Tu fais quelques choses en parallèle de ton métier ?
Je dessine quand j’ai le temps : http://peinturesfraiches.blogspot.fr/

Je lis aussi pas mal de bande dessinée.
J’ai peur de rien, je lis de tout. Du manga à Picsou en passant par les tuniques bleues où encore Walking Dead. Dernièrement j’ai dévoré « Y » c’est une série en 10 volumes que je conseille. Du jour au lendemain tous les hommes sur terre meurent. Tous !? Non, il en reste un. Perdu au milieu de toutes les meufs. Ca peut paraître idyllique mais pas du tout en fait.

Dans ton métier quel est ton meilleur souvenir ?
Mes premières années à la Young. C’est toujours mieux avant.
On était une bande de potes, on grandissait dans le métier ensemble, on découvrait Paris ensemble, on faisait beaucoup trop de choses ensemble.

Et le pire ?
Mathieu Degryse.

Le truc qui t’a fait le plus halluciner ?
Me retrouver dans une réunion Volvic avec Gérard Klein et le voir se mettre torse nu pour nous montrer son tatouage d’aigle sur le torse.

Ce que tu ne pensais pas faire un jour ?
Me retrouver à faire un des rôles principaux dans une publicité Mennen, le comédien était trop petit, du coup j’ai dû m’y coller.

http://www.youtube.com/watch?v=R4Hm8c9SpAM&feature=view_all&list=PL2B1C3B5B4CFB7C5C&index=2

Quelle est, historiquement, la pub qui t’as le plus marqué ? Celle que tu aurais aimé faire ?
C’est la même. Le cas Heineken pour la Champion’s ligue. Je pleure à tous les coups.

Tu as des modèles de créas dans la publicité ? des gens qui t’inspirent ? pourquoi ?
J’ai les frères Royer surtout le petit et surtout le grand. Quand je serais grand je ferais Jean-Christophe Royer. Il doit être le papa de plein de petits gars dans la publicité. C’est beaucoup à cause de lui que je fais de la pub. Puis la plume de Gabriel Gaultier où celle de Pierre Dominique Burgaud.

Il y a des gens (créa-réal-photographe…) avec qui tu aimerais travailler ?
J’aimerais bien bosser avec Jean-Rochefort plus pour le personnage et le mythe que pour les pub Amaguise. Après il y a Keira Knightley, elle a l’air super sympa je partagerais bien un bounty avec elle à la table régie.

Si tu commençais la pub aujourd’hui, tu irais ou ?
Ou je suis aujourd’hui j’y suis très bien. Le fait de bosser sur les Champs ça fait trop plaisir à ma mère. C’est pour elle que j’ai demandé des cartes de visite, elle peut les montrer à ses copines. Après si j’étais plus aventurier je tenterais le Brésil voir Londres ou Amsterdam.

Tu penses que le milieu va évoluer de quelle manière ?
Je prévois un retour du minitel d’ici à 5 ans.

.