Bonjour David. Tu es DA chez BDDP&fils, quel a été ton parcours ?
C’est un parcours assez classique de DA : Olivier de Serres à la fin des années 90 puis Gabriel Gaultier me propose de rester à la Young (ce qui ne se refuse pas) après un stage. Ensuite, un court passage chez FCB avant de filer chez Devarrieuxvillaret où je rencontre mon CR, Emmanuel de Dieuleveult.
Guillaume Chifflot nous propose de le rejoindre chez BDDP & Fils en 2007 puis Christian Vince à l’agence .V. en aout 2011.

Depuis combien d’années travailles tu dans le milieu de la publicité ?
1999. Donc 12 ans.

As-tu de la famille, des contacts proches qui travaillaient dans ce milieu avant d’y entrer ?
Pas-du-tout. Je m’inquiète d’ailleurs quand je vois les périodes de stage qui s’étalent parfois sur plusieurs années et les fils à Papa pour qui tout va plus vite. Ça élimine très vite les jeunes aux moyens limités, que les parents ne peuvent pas soutenir indéfiniment et ça modifie la physionomie des agences du coup.

As-tu hésité à faire de la pub ? Qu’est-ce qui t’as donné envie d’en faire ?
J’ai hésité avec le design industriel mais Olivier de Serres m’a convaincu que c’était plus marrant de faire de la pub. Il vaut mieux bosser pour Renault que chez Renault.

Tu travailles avec qui et sur quoi chez BDDP ?
Nous étions principalement sur Fondation Abbé Pierre, Caisse d’Epargne, Solidarités International, Tous au numérique, Beko, Prévention Routière et les incontournables prospections.

Et chez .V. ?
Majoritairement sur Volkswagen.

Parle-nous de deux ou trois choses que tu as faites en pub :
J’ai adoré bosser pour Eurostar et Decathlon à la Young car on faisait des campagnes populaires et marrantes.
Plus récemment et pour de bonnes causes, les campagnes pour la Fondation Abbé Pierre et Solidarités International nous ont ouvert les portes de Cannes.

Tu fais quelque chose en parallèle de ton métier, une passion ?
Oui, j’éprouve un certain plaisir à faire chier de Mathieu Vinciguerra.

J’ai pris le temps ces dernières années de faire un truc qui n’a rien à voir avec la pub mais qui me procure un grand plaisir : restaurer cette voiture. Un coupé Alfa Romeo Bertone de 1972. Ça au moins, ça va rester.

As tu des anecdotes sur la vie à l’agence ou la relation client ?
La dernière relation client que j’ai eu, c’était un apéro-pétanque il y a deux jours dans les jardins du Palais Royal. Je suis parti avant que la commerciale ne vomisse.

Dans ton métier quel est ton meilleur souvenir ?
Un coup de fil dans le TGV du côté de Valence.

Ce que tu ne pensais pas faire un jour ?
Remercier Devarrieux de m’avoir viré.

Quelle est, historiquement, la pub qui t’a le plus marqué
Peugeot 205 “Garce !”

Je rêve de resynchroniser Talk Talk depuis.

Sinon il y a beaucoup de films Levi’s, en particulier Odyssey. Les Honda Cog, Everyday et Choral… Les saga Fedex, Centraal Beheer, Guiness etc.


Celle que tu aurais aimé faire ?

http://www.youtube.com/watch?v=xP7qk4pzDDk&hd=1

Tu as des modèles de créatifs dans la publicité ? des gens qui t’inspirent ? pourquoi ?
Pas vraiment. Je n’aime pas tellement l’idée qu’il y ait des méthodes de création.

Si tu commençais la pub aujourd’hui, tu irais ou ?
Comme toi Greg. Assistant d’un gros team chez BETC et puis DA chez Leg.

Tu vois quoi comme changement entre tes débuts et maintenant ?
Les trois ans de stage avant de décrocher un CDD ?

Tu fais partie de quel génération de créatif, avec qui as tu grandi ?
Je ne sais pas comment définir ma génération mais j’ai fait mes classes avec ou en même temps que des Claverie, Teichner, Degryse, Guillemant, Deboey, Dermaux (bon, je ne vais pas citer tout Publicis non plus hein) et malheureusement pour ma santé Mathieu Vinciguerra.

Il y a des gens avec qui tu aimerais travailler ? (real photographe illustrateur)
Plein ! Mais pour n’en citer qu’une : Annie Leibovitz. Vu qu’elle doit beaucoup aux impôts, je ne désespère pas.

Tu penses que le milieu va évoluer de quelle manière ?
Je trouve qu’il n’évolue pas si mal. Le créatif à tendance à se plaindre mais c’est plus dur d’année en année, donc il faut travailler plus et mieux. Ce qui n’est pas une mauvaise chose.

La notion de team ou de digital t’ évoque quoi ?
Un team normalement constitué et curieux se dirige immanquablement vers le digital.
Est-ce que ça en fait un “team digital”, je ne sais pas mais ça me semble être l’évolution logique et excitante du métier de créatif.

Que penses-tu de Mathieu Vinciguerra ?
Je l’ai vu à jeun une fois, il est pas drôle en vrai.

.